AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'histoire de Zoragna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zoragna
Dompteur de Mufafah
Dompteur de Mufafah


Messages : 250
Date d'inscription : 07/04/2009
Age : 19
Localisation : Morbihan

MessageSujet: L'histoire de Zoragna   Dim 19 Avr - 12:20

J'étais entré dans la taverne. Il faisait froid dehors et rien ne valait une petite bière pour se réchauffer. J'allais m'endormir, quand soudain un "éclair" me traversa la tête, alors je me rappela toute mon histoire.

Tout d'abord parlons de mes ancêtres. C'étaient de braves habitants de Brâkmar qui, dans l'espoir de ne pas se faire détroussez par tous les disciples de Sram qui passaient, avait décidé de migré en direction du nord-est de Brâkmar. Le convoi était composé de guerriers Brâkmariens, de bûcherons, de mineurs et de villageois. Ils batîrent ensemble le village de Gisgoul, en l'an 325.
Tous était parfait dans ce village : les disciples de Iop cognaient, ceux d'Enirispa soignaient et ceux de Féca protégeaient la ville des attaques des Ouginaks.
Plusieurs années s'écoulèrent. Toutes plus paisibles les unes que les autres. Mais un jour, alors qu'une mine allait être construite, une armée de Bworks digne de Crocoburio attaqua le village. Ce fût un joyeux carnage. La maigre résistance opposée fût écrabouillé. Après ce passage affreux du siège de Gisgoul, les Bworks esclavèrent les villageois.


Maintenant nous allons arrivé à mon histoire.

Je suis né en l'an de grâce 614. Je suis un fils d'esclaves Bworks, petit-fils d'esclaves Bworks, arrière-petit fils d'esclaves Bworks ...
Aux premiers jours de mes 6ans, les Bworks me firent esclave. Ils en avaient besoin, d'esclaves, justement car ils voulaient construire la forteresse souterraine du Bworker. Oui je parle bien du Bworker.


Vous vous demandez sûrement pourquoi je n'essayais pas de m'échapper, et pourquoi mes ancêtres ne l'on pas fait. Et bien c'est tout simplement pour l'unique et raison que les créatures alentours nous tuaient aux moindres mouvements que nous faisions près d'elles. Un pas et ... PAF ! .. un coup de chaîne d'ouginaks vous clouait à terre.
Alors que j'allais atteindre l'âge de mes 12ans, je voulais savoir à quoi ressemblaient les bestioles aux alentours de notre ... "village". Je m'avançcais un peu...rien... Encore une dizaine de pas ... toujours rien... Alors je fonçais vers les Ouginaks. Mais rien. Cette découverte me sidéra. J'allais enfin pouvoir sortir du joux des Ouginaks, ENFIN !!!
Je parlais de cette nouvelle a toute ma famille, à mes amis, aux autres esclaves. Et un jour nous partîmes pour de nouvelle contrée. D'abord nous étions partis pour le nord. Nous avions traversé la grande plaine de Cania. Quelques monstres étaient là, mais nous n'eûmes aucun soucis à les repoussés.
Après de longs jours de marches, nous nous arrêtèrent dans une forêt. Elle était grande et spacieuse, pleins de fruits jonchaient les arbres et les mulous étaient là. Nous avions donc : l'espace, les fruits et la viande sur place !!!
Pour le moment tout allait bien dans notre belle forêt. Mais un jour, le jour de mes 16ans. Alors que j'allais commencé à apprendre les bases de la chasse, un mulou me frappa à la tête et je m'évanoui.

Je crois bien que j'ai oublié un petit détail à mon histoire. Nous les esclaves des Bworks de Gisgoul, ressemblions beaucoup au trool. A quelques détails près bien sûr. La taille tous d'abord, eux mesurait 2fois la taille d'un iop. Nous, nous ne mesurions que la taille d'un humain moyen. Notre résistance aussi étaient différente. Eux pouvait encaissé deux colères de Iop et seulement après mourir. Nous 1 tempête de Puissance lancé par un disciple très puissant nous laissaient ... sans voix.

Quand je me réveillai, après un moment indéterminé, je me sentais très faible. Affreusement faible. Je me retournais, c'est alors que je vis une grande statue représentant une femme. Cette femme portait un bouclier et un bâton, elle avait également des cornes sur la tête. Autour de cette statue il y avait de l'eau. Je m'en approchais, passais la tête par dessus. Et que vois-je une tête humaine !!! Des cheveux marrons, des yeux noirs. Je me levais, faillit perdre l'équilibre puis me reprit sur une " pierre" à plumes.
" Alors, Zoragna ! On trouve plus son équilibre après avoir choisi son Dieu ? me dit la pierre plumée."
Je relevais la tête et vis un oiseau de forme humaine. Mais dans quel monde de fou étais-je donc arrivé ?!
" Euh ... oui Monsieur ... Où sommes-nous au juste ?
- Nous sommes devant la statue de la Déesse Féca, à Incarnam !
- ... hum *hoche la tête* .. y aurait-il un endroit où mangé par ici ?
- Je crois que près du temple d'Incarnam tu trouveras de quoi te rassasié."

Je partis donc pour le temple d'Incarnam. Ca et là plusieurs jeunes aventuriers arrivaient. Je reoncontrais un viellard qui parlait de Dofus dans ce temple.
"- Des ... Dofus vous dites ? Mais Qu'est-ce ?
- Tu ne sais pas ce que sont les Dofus ? Ma parole ! Mon pauvre gars ... laisse moi t'expliqué ce que c'est... Les Dofus sont des oeufs de dragons, ils sont disséminés un peu partout dans le monde des Douzes. Tu aura de la chance si tu les trouves, mais prends garde, ils sont souvent protégé par des grosses bestioles qui n'attendent que de pouvoir te démembré...
- Ces Dofus doivent avoir une valeur inestimable !!!
- Oui. Et en plus d'avoir une valeur inestimable, une fois réunis ces oeufs apporte la toute puissance à son porteur.
- hum hum .... très intéressant ...."

Après cette discussion qui m'en appris beaucoup sur ce monde où je venais d'atterir, je me dirigeais vers le petit restaurant qui était au coin du temple. " Famakna Food, le p'ti resto des grands gloutos !" Au moins les gens savaient faire de la pub de temps en temps ...
"- Hé monsieur ! je voudrais votre menu ... Vol à Thiles !
- Tenez monsieur, ça fera 1500k !
- Kamas ? c'est quoi ça encore ...
- Je suis désolé Monsieur mais si vous n'en avez pas je ne peux pas vous servir.
- Dites moi ce que c'est !
- Calmez-vous ! Les kamas sont juste la monnaie du monde des Douzes, ce sont de petits pièces rondes et dorées avec un K sur une face.
- Et comment peut-on se procuré cette monnaie ?
- Vous pouvez tous d'abord faire du commerce. Je crois qu'il y a une autre technique, mais il faudra en discuté avec le chasseur d'Incarnam.
- Alors, je vais de suite allez le voir !"

Bon, les chasseurs chassaient souvent dans la forêt. Donc celui que je cherche doit y être ! Au loin je voyais des arbres. Je m'avança vers la forêt. Les créatures qui étaient à l'intérieur avaient l'air très agressives. Après des dizaines de minutes de recherche, je trouva le chasseur. Il dépecé un sanglier.
"- Bonjour Monsieur !
- Bonjour jeune aventurier, qu'est qui t'amènes par ici ?
- Je viens vous voir pour savoir comment gagner des Kamas.
- Et bien, c'est simple tu as le choix entre le commerce, pas très facile, et les combats, bien plus facile.
- Mais ... quel est le rapport entre les combats et les kamas ?
- Et bien... dès que tu tues un monstre celui laissera des kamas après sa mort.
- Par exemple... si je tues ce petit poussin jaune ...
- Un tofu.
- Oui, un tofu. Si je le tues il me laissera quelques kamas ?
- Oui. "

De ce pas, je me ruai sur le tofu. Il s'approcha de moi, me lança une attaque. AÏEUH .... Alors moi je lui lance aussi une attaque. Il meurt sur le coup. Sa dépouille est encore fraîche et une dague est apparu à côté de son corps. Je la prends, ouvre le flanc du tofu et retire quelques grammes de viandes que je met dans mon sac. Je prends également la dizaine de kamas qui jonche le cadavre.
"- Monsieur ! Il y a une dague qui est apparu à côté du Tofu !
- Mon garçon tu as énormément de chance. C'est une arme éthérée. Elle est très puissante et t'aidera sûrement, mais attention si une créature te frappe l'arme se fragilisera. Mais tes armures devraient parés les coups !
- Mes armures ?
- Oui les armures que ta déesse t'offrira si tu augmentes tes cercles de puissance. Au fait, tu devrais peut-être choisir un élément de prédilection.
- ... L'attaque que j'ai lancé contre le tofu ressemblait à une flamme. Je devrais donc choisir le ... FEU ?
- Gagne quelques cercle de puissance à Incarnam, ensuite part pour Amakna tu devrais trouvez des livres qui parle du passé de notre monde."

Pendant 3 semaines je tuais des tofus, augmentant sans cesse mon cercle de puissance. À mon 10ème cercle, je pris le ballon pour Astrub. Là-bas je rencontrais des gens qui disaient des phrases du genre : " cc tlm commen c v ?" "hé gro nob ren moi mé Kma" " ven 10 oeil de bouftu ! 3Kma l'unit. " Il parlait encore moins bien que moi quand je vivais à Gisgoul. Voulant à tous prix évitez le bruit d'Astrub, je partis pour la contrée d'Amakna. Tous d'abord je passai par le Château d'Allister, c'était une petite capitale qui mesurais 1/5 fois la taille d'Astrub.
Quelques minutes plus tard j'arrivais enfin à la Bibliothèque.
" - Monsieur Hibou, je voudrais acheté vos livres qui parle du monde des Douzes.
- Tiens * prends un livre derrière lui * Ce livre là regroupe tout les fragments de l'histoire de notre monde.
- Merci Messire. "
Je partis m'installai dans une grande clairière pour lire le livre. Je mis quelques heures à le lire tellement il était long. Mais j'en appris beaucoup sur l'endroit où j'étais. Un chapitre, pourtant, attira particulièrement mon attention. Je vais vous le lire.

Gisgoul ,le village dévasté :

Personne ne sait trop l'histoire de ce village. On sait juste qu'une petit troupe de Brâkmariens a décidé de le construire en 325. Après quelques années de calme, le village fût dévasté pour des causes inconnues. Tous ce que l'on sait maintenant c'est que des Bworks l'occupent actuellement.
Cependant des aventuriers ont trouvés des traces de civilisation très récente dans les quelques maisons détruites. Certaines personnes pensent qu'une civilisation moderne habitait là, il y a quelques siècles.

Je n'avais donc pas changé de monde ! J'étais toujours dans le même que celui de mon 1er 'corps'. Je retrouverais peut-être mes amis 'Trools' de la forêt. Mais .. peut-être ne me reconnaîtraient-ils pas. Peut-être, ne serait-je qu'un vulgaire aventurier qu'il fallait éventrer. Peut-être que si je devenais plus fort ils ne m'attaqueraient pas. Je décida donc de gagné des cercles de puissance. J'avais également vu des personnes à Astrub qui avait une aura électrique autour d'eux. Ça devrait éloigner les trools et pouvoir leur faire peur. Ces personnes était du 100ème cercle de puissance, je devais donc attendre ce cercle pour pouvoir approcher les Trools.
Toujours en chassant, et en gagnant des kamas. Je gagnais des cercles de puissance, j'augmentais mes sorts, améliorais mes attaques incandescentes. Un jour où j'étais dans le village d'Amakna, j'entendis une annonce pour entré dans une 'guilde'. Je demanda à entré dedans, on m'accepta. Après m'avoir expliqué à quoi servait une guilde, le meneur invita d'autres personnes. Parmi ces personnes il y avait un disciple de sadida et un autre d'écaflip ( je ne citerais pas leur nom ).
Vers le moment où j'avais atteint mon 40ème cercle de puissance, je rencontra une disciple de Crâ sur l'île des wabbits, nous devinrent rapidement amis. Elle avait un frère, ce même écaflip que j'avais rencontré dans ma 1ère guilde. Elle me dit quel était marié à un Osamodas. J'enviais beaucoup ce gars car la crâette en question était magnifique. Après quelques jours à parler à la taverne, son mari se demandait se quelle faisait tout les soirs. Il décida donc de divorcé. Après ... cette épouvantable divorce, la Crâette et moi nous mariâmes.
S'en suivit mes gains de cercle de puissance. Puis un jour, ma femme me dit quelle menait une expédition pour allez tué les Trools. Je n'avais pas encore passé le niveau 100, et on m'offrait déjà la possibilité de les voir !!!
Après quelques jours de marche pour atteindre la forêt nous pûmes enfin tué ces trools. Ils étaient très grand. J'essayais de discuté avec certains, mais tout ce que je recevais, c'est un coup de marteau et un cri de rage. J'ai essayé plusieurs fois de leur parlé, et toujours le même résultat. Je tenta ma chance avec les mulous, mais eux c'était juste un coup de griffe au visage qu'il me donnait.
Je ne saurais donc jamais ce que sont devenu mes amis, ma famille ... Je n'avais même pas appris pourquoi je me suis transformé en humain. Je n'avais plus qu'un continué une existence faites de gain de niveau ... Mais avec l'amour d'une femme c'était déjà ça.
Après encore quelques niveaux à avoir tué des Bouftous, étriper des Scarafeuilles, écrabouillez des tofus et bien d'autres choses j'arrivai au alentour du niveau 80. En passant dans les plaines de Cania, je vis une grande maison. Au dessus de la porte il y avait marqué en grand : " Le clan Initium" .
Je décidais d'entré dans cette vaste demeure. Les panneaux qui étaient sur les murs du couloir m'apprirent que cette endroit était la demeure d'un clan mercenaire. Je connaisais déjà le principe du mercenariat et je savais qu'il pourrait surement m'aidai à augmenté quelques cercles de puissance.
" - Y a-t-il quelqu'un ici ? "
Un grand crâ vient se posté devant moi.
" - Vous cherchez ....?
- Je voudrais que vous m'aidiez à montez mon cercle de puissance à 80.
- Si tu me donnes une lourde bourse de kamas je pourrais sûrement t'aidai. "
Je lui tendis une bourse de 100 000kamas.
"- Merci."
Après m'avoir emmené sur l'île d'Otomaî pour y passé mon cercle de puissance, je demanda au Crâ comment devenir un mercenaire. Il me dit qu'il fallait que je reparte dans la maison et que j'écrive l'histoire de ma vie. Après être revenu dans cette maison par 3 fois, et par 3 fois avoir écrit une candidature, je ne fus pas mercenaire. Mais, le destin a dû jouer en ma faveur car je rejoignis un autre clan mercenaire. Peu de temps après, ces deux clans fusionnèrent.
Je me retrouva donc Apprenti mercenaire ( actuellement appelé Débutant Mercenaire ). Après Quelques contrats, et quelques ( pour ne pas dire une .... ) montées en grade, je quitta le clan.
Par rapport à mon actuel guilde, je suis Bras Droit de la guilde le Peuple des Dunes. Ma guilde a bien marché pendant 1an, mais actuellement, elle sombre dans un manque de membres terrible ! Les autres bras droits et le meneur, nous avons essayer de relever la guilde : Nous n'avons pas réussi. C'est pour ça que, moi et un autre bras droit (Xxsadialex pour cité ), avons décidé de trouver une autre guilde. Je lui ai proposé de rejoindre votre guilde, il a été d'accord.
Après avoir été accepté, je devins rapidement Protecteur. D'ailleurs je suis en train de protéger un percepteur donc ce n'est pas très pratique pour vous expliqué les évenements derniers. La fin un autre jour peut-être ?

-Zoragna-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'histoire de Zoragna
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS
» Liqueur panda de brume; histoire, description et questions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilde Level Up :: Présentation :: Présentez vous-
Sauter vers: