AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les aventures de Linkef !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Linkef
Créateur de camps de vacances pour Dragons cochons esseulés
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 19/04/2009
Localisation : A l'aube du premier jour.

MessageSujet: Re: Les aventures de Linkef !   Sam 27 Mar - 1:02

La suite deux semaines en retard, je m'améliore Smile ! Bonne lecture à tous et à toutes.


PARTIE 11 : Ralliements sophistiqués

[Journal Linkef entrée A8 à 13.36]
Je le sais, je le sens, la bataille finale approche. Nous autres, élus, devons rallier la terrible cité de Brakmar à notre cause.


Je m’approchai d’Arnold et lui confiai :
- Nos chances sont minimes…
- Ne partons pas sur ce sentiment, Monsieur, mais il est sûr que Drannoc va chercher lui aussi à rallier les grandes cités.
Nous restâmes muets à admirer les soldats préparer les armes sur la grande plaine. Je marquai une hésitation puis reprit :
- Nous n’aurions pas dû en envoyer si peu là bas…
- Si je puis me permettre, un groupe de deux a plus de chance de s’infiltrer plutôt qu’un groupe de sept, n’est-ce pas ?
Je répondis d’un profond soupir :
- Que Jiva garde Mizouu et Alexis…
Arnold acquiesçai d’un hochement de tête répétitif puis il poursuivit :
- Nombre de mes hommes sont encore en route, les forces de Drannoc sont partout. Pourvu qu’ils arrivent entier.
- Il serait maladroit de perdre des soldats avant la bataille, lui fis-je remarquer.
- Oui et quant est-il de vos compagnons, où sont-ils ?
- Sopirin doit se désaltérer au refuge hum… Varagone lui, poursuivre un moskito je ne sais où… Et en se qui concerne Lastiko, il m’a dit qu’il partait explorer un temple dans les environs.
- Je vois---
Le cor retentit, un mercenaire arriva en trombe puis haleta :
- Commandant, il (respire) est temps de (respire) partir pour la cité (respire) de Bonta.
- Soit, allons-y.
Rahem s’éclipsa avec trois autres mercenaires. Je restai là. Là à regarder comme si c’eût été la dernière fois que je le pouvais. Je pris un morceau de parchemin qui contenait un message d’un avant-poste et je le lisais. Ensuite, focalisé sur ce que venait de lire je partis voir Sopirin au refuge lui demander son avis. J’entrai dans la taverne improvisée, m’assis à côté de Sopirin et jetai un coup d’œil sur sa table. Il fixait sa bière d’un regard étrange. J’en déduis :
- Pas à ton goût ?
- Tu m’étonnes ! Une bière sans alcool ! Je rêve ! On vit dans un monde de fou !
- Vraiment ?
- Oui dégoûté… soupira-t-il.
- Faut pas s’en faire pour autant !
Il me transperça d’un regard sombre. Je repris doucement :
- Tu sais… Je viens d’apprendre...
Il m’interrompit :
- A compter ?
- Non mais non ! Je viens d’apprendre que Drannoc et le sorcier ont été aperçus dans la forêt maléfique, il était à la recherche d’un Sceau…
- Un Sceau ? Dans la forêt maléfique ? Mais c’est le treizième Sceau !
- Le treizième Sceau ? interrogeai-je
- Espèce d’inculte ! Le treizième Sceau, c’est l’arme ultime ! La magie absolue ! Avec ça, Drannoc pourrait nous vaincre en claquant des doigts… gronda Sopirin.
- Vraiment ? D’où vient-il ?
- D’après la Légende, il y a un demi-millénaire, le Trèfle des Quatre Saisons et le treizième Sceau auraient été crées par Drannoc, lui-même, il souhaitait égaler les Dieux, il massacra le peuple jusqu’à qu’il disparaisse mystérieusement laissant derrière lui ses créations, créations jugés trop dangereuses par les chefs des glorieuses cités ont été confiés aux deux Sorciers, le trèfle à un des ancêtres de Yrrah l’autre à Alonarg, hélas disparu, n’ayant pas de descendants, le Sceau fut caché à jamais dans le labyrinthe de Dark-Vlad. On dit que seul le Cristal Blanc peut dévoiler le chemin du Sceau.
Je marquai un silence puis répondit :
- Cristal qui est emprisonné dans le bâton d’Adoy.
Sopirin soupira longtemps et ajouta :
- Bâton qui aux dernières nouvelles, est entre les mains de Drannoc…

----------------------------------------------------
Changement de personnage : The-Alexiboss
----------------------------------------------------

Je restai camouflé derrière un buisson, un buisson carbonisé, attendant le retour de Mizouu. Je patientai longtemps. Mon ouïs focalisée sur le moindre bruit suspect, mon dos brulant de douleur suite au contact de l’arbuste, quelle… Quelle sensation exaltante… Soudain, un portail apparut. Mizouu en sortit gracieusement pour atterrir délicatement sur le sol. Je m’exclamai :
- Quel art !
- Oui, c’est mieux pour éviter d’écraser quelqu’un.
- Ah… ça t’est déjà arrivé ?
Il ne répondit pas, il resta muet. Je repris :
- Bon en ce qui concerne les gardes ?
- Il y en a un peu partout, mais si on contourne par le l’Est, on devrait trouver un moyen de rentrer sans trop d’encombres !
- Oui mais non, on a déjà assez marché ! Tu te téléporte sur la muraille et je transpose avec toi pour bourriner le tas, refusai-je plein de surestime.
Sur ce, Mizouu courut en direction de la muraille, sauta et se téléporta. Il avait atteint son objectif, il était sur le mur. Les gardes brakmariens se retournèrent et foncèrent vers lui près à le planter avec leur lance aiguisée. Le moment était venu, je lançai un châtiment vitalesque et changeai de place avec Mizouu… La pointe d’une lance me transperça la chair. Ce fut fort agréable. J’arrachai l’arme de mon corps, poussai un hurlement puis l’enfonçai dans le visage du garde. Il cria de douleur, se tordait dans tous les sens, suppliant de l’aide. Je courrais vers les autres défenseurs du mur, heurtant ma victime qui tomba et s’écrasa en bas. Mes ennemis dégainèrent leur épée et se mirent en garde. Je sortis ma baguette des Limbes et tout en tournoyant avec finesse leur administrait des coups au niveau du menton. Un était déséquilibré, je lui pris la tête avec mes mains et drainais son énergie à l’aide d’absorption. Ses yeux devinrent blanc, plus aucun signe de vie. Il s’écroula. Deux autres gardes arrivaient en courant, je me concentrai et poussai mes mains vers l’avant pour envoyer un assaut. Ils furent projetés au loin, écrasés contre une tour. Je ris quand je sentis une épée derrière mon cou. C’était le chef de la patrouille qui m’ordonna :
- Jette ton arme ou je t’égorge !
Je lâchai rapidement ma baguette. Un rire diabolique sortit de sa bouche. Je sentis qu’il chargé son coup et je fermai les yeux en attendant la mort. J’entendis un « boum » et après celui-ci, j’ouvrai lentement les yeux et me retournai. Je vis le garde ensevelit par une frappe de Xélor et Mizouu juste derrière sautillant. Il me dit :
- Excuse-moi mais il fallait que j’attende avant de relancer téléportation.
- Ecoute je ne suis pas mort…
Je regardai mon torse en sang et continuai :
- Juste blessé
- Et ? Et ? On y va ? Et ? Et ? s’excitait Mizouu (pas de pensées obscènes s’il vous plait).
- Oui, continuons !
Nous sautâmes de l’autre côté, et nous cachâmes derrière une habitation. Les gardes patrouillaient dans toute la ville. Les chefs, eux, criaient : « des intrus sont dans Brakmar, capturez-les vivants ! ». Nous rampâmes de maisons en maisons, de cachette en cachette. Nous nous arrêtâmes à la vue d’un conflit entre plusieurs brakmariens : Un crâ accompagné de trois miliciens et un chef de patrouille et ses hommes. Le crâ était vêtu de bleu et de jaune. Un solomonk le coiffait et une cape du Rat blanc le couvrait. Le crâ leur ordonnait d’un ton autoritaire :
- Vous n’allez pas obéir à cet usurpateur, capitaine Marw ?
- Cet usurpateur a vaincu Oto-Mustam, si vous êtes contre lui commandant Zenps-Xelood, vous pouvez partir !
- Je n’abandonnerai pas Brakmar, reprit le crâ du nom de Zenps.
Il leur tourna les talons ainsi que ses compagnons. Mais Zenps se retourna soudain et décocha une dizaine de flèches harcelantes sur le capitaine Marw. Il interrogea les autres gardes :
- Vous voulez finir comme lui ?
- Non commandant ! répondirent-ils en cœur au garde à vous.
Mizouu me parla :
- Je pense que Drannoc est déjà ici.
- Oui, allons leur parler, comme on dit l’ennemi de mon ennemi sont mes amis.
Nous sortîmes de derrière le mur. Zenps se tourna vers nous en posture de défense, l’arc bandé (pas de pensées obscènes). Mizouu déclara :
- Je suis Mizouu et le Sacrieur c’est The-Alexiboss, nous venons pour rallier Brakmar contre Drannoc.
Il nous répondit en articulant :
- Hélas, Brakmar est divisée, nous les résistants restons ceux qui furent la toute puissance de la cité et les renégats se sont ralliés à ce fourbe.
- Et Oto-Mustam ?
- Il a été vaincu, répondit Xelood.
- Et emprisonné, ajouta un milicien.
- Mais alors que faire ? demandai-je.
Un des miliciens cria :
- Attendez ! Les gardes arrivent !
Nous essayâmes de fuir mais en vain. Nous fûmes encerclés et de ce cercle sortit Yrrah appuyé sur le bâton d’Adoy. Il ricana :
- Mouahahaha ! Les résistants capturés et en plus de cela deux élus.
Il regarda Zenps et ajouta :
- Non ! Trois ! Mouahahaha !
Mizouu et moi, nous regardâmes. Alors Zenps Xelood était l’élu crâ ? Une chose est sûre, nous allions croupir en cellule. Les gardes renégats empalèrent les miliciens puis nous emmenèrent à la milice. Ils nous descendirent au sous-sol et nous jetèrent en prison après plusieurs séances de torture qui ne me dérangèrent pas. Un renégat me balança dans ma cellule aux côté de Mizouu, de Zenps et de… Oto-Mustam. Mes amis étaient à peine conscients. L’ancien chef de Brakmar était bien amoché mais il put bredouiller :
- Alors, vous aussi… Vous avez été capturez ?
- Oui nous étions venus pour vous rallier contre ce monstre.
- Ma foi… Si nous sortons d’ici et que nous réunissons les résistants, nous pourrions conclure une alliance.
- Niark Niark ! Mais vous ne sortirez jamais à part le jour où vous esprit aura quitté votre ridicule corps ! rit une voix.
Oto-Mustam se précipita sur les barreaux et les secoua en hurlant :
- Drannoc, sale lâche ! Tu ne t’en sortiras pas !
Il sourit, montra une pierre quelconque à mes yeux mais pas à ceux d’Oto-Mustam qui s’écria :
- Le treizième Sceau !
- Oui, vois-tu Oto, ce Sceau m’apportera la victoire. Bientôt, je m’attaquerai à cette ridicule armée de mercenaires ! Niark Niark !
Le fourbe s’en alla. Je m’endormis.
Le lendemain, nous élaborâmes un plan pour sortir qui fut très simple mais pourtant assez difficile…

La suite dans la PARTIE 12 : La réunification, un serment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anyu-Ham
Maraudeur de Dark Vlad
Maraudeur de Dark Vlad
avatar

Messages : 381
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 29
Localisation : %pos%

MessageSujet: Re: Les aventures de Linkef !   Sam 27 Mar - 2:57

*applaudit des quatre mains (?)*

Encore !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shynies
Masseur kynésithérapeute du Tanukouï San
avatar

Messages : 553
Date d'inscription : 04/11/2009
Age : 20
Localisation : %pos% >< Bouches du rhône près du gard ! :D

MessageSujet: Re: Les aventures de Linkef !   Sam 27 Mar - 10:10

Bravo !!! Que dire !!! Merci !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Merci de m'avoir mis, mais j'en attendais plus En valeur dans cette partie ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mizouu
Miz' l'éponge
Miz' l'éponge
avatar

Messages : 951
Date d'inscription : 07/11/2009
Age : 21
Localisation : Haut Seine

MessageSujet: Re: Les aventures de Linkef !   Sam 27 Mar - 12:26

Bravo : 2.28
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rox-divin
Gobelin conquérant
Gobelin conquérant
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 02/12/2009
Age : 25
Localisation : à la fiesta d'a coté!! Hips!

MessageSujet: Re: Les aventures de Linkef !   Sam 27 Mar - 16:13

Bravo!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xxsadialex
Rouleur de clope attitré du Koulosse
avatar

Messages : 970
Date d'inscription : 07/04/2009
Age : 22
Localisation : Dans Ton Cul (alias DTC)

MessageSujet: Re: Les aventures de Linkef !   Sam 27 Mar - 17:30

Shocked 2.17

Trop bien, c'est ma partie préférée avec la 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10 Wink

PS: Et moi, c'est quand que j'suis dans ton histoire, bon, okay, je sors 2.51 Arrow 2.60

(désolé pour les émotes, mais j'trouve ça marrant ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lvl-up.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Bravo   Dim 4 Avr - 18:02

Coucou Linkef,

je voulais te dire que les aventures de Linkef était écrite avec beaucoup de soin et d'imagination de génie.

Bravo!!!

Mireur.
Revenir en haut Aller en bas
Olix
Iop intelligent
avatar

Messages : 1875
Date d'inscription : 21/04/2009
Age : 21
Localisation : Seine et Marne (77)

MessageSujet: Re: Les aventures de Linkef !   Lun 5 Avr - 1:15

Juste pour reprendre le terme que j'adore mdr' ^^

Mireur a écrit:
Imagination de génie.

_________________
Quand l'ennemi périt, l'épée rit.


Level- 2.55
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lvl-up.forumactif.com
Linkef
Créateur de camps de vacances pour Dragons cochons esseulés
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 19/04/2009
Localisation : A l'aube du premier jour.

MessageSujet: Re: Les aventures de Linkef !   Mar 6 Avr - 10:30

Mouahahahaha ! Merci !

Bon après j'dois pas avoir compris avec "Imagination de génie" Question
Éclairez ma lanterne Idea

Moi aussi j'aime les émotes !
xxsadialex, j'pense pouvoir t'ajouter mais avec Alexiboss bonjour les confusions :
- Et Alex ?
- Oui c'est moi ?
- Non c'est moi !
- Grrr tu vas mordre la poussière !
- Je mords qui je veux d'abord !
- WAAAZAAAAA !
- WIIIZIIIIII !
BOUM ! SPLASH ! BING ! etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shynies
Masseur kynésithérapeute du Tanukouï San
avatar

Messages : 553
Date d'inscription : 04/11/2009
Age : 20
Localisation : %pos% >< Bouches du rhône près du gard ! :D

MessageSujet: Re: Les aventures de Linkef !   Mar 6 Avr - 11:46

A quand la prchaine linkounnet ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xxsadialex
Rouleur de clope attitré du Koulosse
avatar

Messages : 970
Date d'inscription : 07/04/2009
Age : 22
Localisation : Dans Ton Cul (alias DTC)

MessageSujet: Re: Les aventures de Linkef !   Mar 6 Avr - 14:43

Bah lui c'est Alexis, et moi Alex, c'pas dur pourtant... Evil or Very Mad scratch ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lvl-up.forumactif.com
Linkef
Créateur de camps de vacances pour Dragons cochons esseulés
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 19/04/2009
Localisation : A l'aube du premier jour.

MessageSujet: Re: Les aventures de Linkef !   Mer 21 Avr - 16:59

Voili, voilou ; je conclus mes RP par cette longue partie ! Oui c'est la fin ! Vous allez dire : "OUAIIII plus à lire ses gros pavés que j'aime pas du tout". Ah ! Oui bonne lecture et pardonnez les diverses erreurs dans le texte.


PARTIE 12 : La Réunification, un serment

[Journal Linkef entrée A9 à 02.46]
Arnold revient de Bonta, le ralliement est un succès. Nous n’avons pas de nouvelle de Mizouu et d’Alexiboss, nous devrons nous élancer dans la bataille s’ils ne reviennent pas dans leur délai limité.
Toujours retenus prisonniers, nos infiltrés élaborent un plan de sortie.

J’étais étendu dans l’herbe, je regardai les nuages un soupçon mélancolique. Et si c’était la dernière fois que je pouvais les contempler ? Si nous échouons, qui… Qui viendra s’opposer à Drannoc ? Personne…
« Linkef ! »
Je me levai pour voir Arnold courir vers moi.
- Que se passe-t-il mon ami ?
- Crocabulia est ici !
Stupéfait par cette nouvelle, je suivis Rahem jusqu’au beau milieu de notre campement. L’immense Crocabulia s’y dressait, bien mal en point. Un grand Sadida nous rejoignit rapidement. Arnold m’expliqua :
« Chewie, un puissant soldat et notre interprète »
J’hochai la tête et saluai Chewie. Mes compagnons arrivaient enfin puis comme moi, fixaient le Dragon, celui-ci prononça :
« *langage ancien* »
Arnold ordonna à Chewie :
- Auriez-vous l’amabilité de traduire Soldat ?
- Oui mon Commandant : Crocabulia se plaint, il affirme qu’il a été trahi.
- Dîtes-lui de continuer Chewie, demandai-je.
- *langage ancien*
- Il dit que la bataille aura lieu aujourd’hui, les Dragoeufs se sont alliés avec Drannoc… Crocabulia les traite de…
Arnold l’interrompit :
- On se passera des détails, Soldat !
Crocabulia reprit :
- *langage ancien*
- Il dit qu’il vient pour combattre à nos côtés !
Je m’exclamai :
- Soit ! Votre aide nous sera bien utile. Chewie, dîtes lui de s’installer où il veut il y a assez de place dans la plaine. Arnold réunissez tous les combattants.
Arnold sonna le cor pour alerter de la réunion quant à Chewie, lui conduit Crocabulia dans ses « quartiers ». Aussitôt dit aussitôt fait, tous les mercenaires n’étaient réunis au même endroit. Les Bontariens firent de même. Nous, Elus nous placèrent au centre. Je commençai :
- En premier, je vous remercie de vous être réunis. Si je tiens à vous parler c’est pour vous avertir que la bataille et proche.
Lastiko poursuivit :
- D’après les récents rapports de nos espions Bouftous ; espions qui à mon avis sont morts à l’heure qui l’est tués par une espèce inconnue du nom de boon, l’armée de Drannoc est actuellement beaucoup plus important que la notre et se dirige dans notre direction.
Midi sonnait. Varagone continua :
- Eux arrivé ce soir à la tombée de la nuit !
Sopirin termina par :
- En attendant on boit un coup !
Je lui chuchotais :
- Non en attendant, on prépare les armes !
- Ah oui ! On prépare les armes !
Tous partir à leurs tâches. Je partis auprès des dragonnets. Je nourris Draco et choyai le mien. Chewie vint pour me demander de la nourriture pour les dragodindes. Avant de partir, il murmura :
- Vous savez, j’ai un fils et si nous échouons… Ce sera au tour de nos enfants de résister.
- En supposant qu’il résiste, boule de poil, lui répondis-je en souriant. J’invoquai mon jeune Prespic auquel j’assignai un message important.

----------------------------------------------------
Changement de personnage : The-Alexiboss
----------------------------------------------------


« Alex ! Alex ! Réveille-toi »
J’ouvris lentement les yeux. Je me plaignis :
- Quelle nuit atroce ! Dormir enchaîné mais quelle horreur ! Même pas un oreiller, je rêve !
- Arrête de te plaindre misérable, réfléchis plutôt à moyen de sortir d’ici ! hurla Oto-Mustam.
Je réfléchissais longtemps puis exposai mon plan :
- Très bien, on attend désespérément que le gardien nous donne la clef…
- Non je ne crois pas Alex autant coopérer avec le gardien pour lui voler la clef… émit Mizouu
Je me tus, sidéré par la simplicité de cette idée. Pourquoi resté croupir ici plus longtemps ? Nous exécutâmes cela immédiatement. Il était midi. Mizouu hurlait de douleur :
- Aïe ! J’ai mal ! J’ai mal au ventre !
Un garde arriva sur le champ :
- Mais tu vas la fermer ?
Mizouu observa le Féca crasseux, il n’avait pas les clefs. Il s’arrêta de crier et s’excusa. Quelques minutes plus tard, on entendit :
« Aïe ! J’ai mal ! J’ai mal au ventre ! »
Un garde Iop arriva à moitié bourré :
- Tais-toi ! Hips ! Je veux dormir !
Ce gardien n’avait pas les clefs non plus mais Mizouu fort intelligent quémanda :
- Pourriez-vous amener le gardien avec la clef ?
- Pourquoi hips ?!
- Euh… En fait… Ben… Je sais pas comment il s’appelle mais je sais qu’il a les clefs !
Zenps lui chuchota :
« T’as pas trouvé mieux comme excuse ?! »
Oto-Mustam affirma :
« Même bourré ce Iop ne tombera pas dans le panneau… »
Le Iop lui répondit :
- Geooooorges ! Y a un nimbo qui veut te parler.
L’ivrogne s’éclipsa pour laisser place à Georges, the big Pandawa, le genre à vous tuer en vous écrasant à l’aide de son derrière, grogna de sa voix très aigu :
- Qu’est ce que tu me veux avorton ?
- Tes clefs ! dit Mizouu un grand sourire aux lèvres.
Alex coopéra avec le gros garde. Oto ne se priva point une bonne droite dans la tête. Zenps se contenta d’une gauche quand à Mizouu de sautiller en continue sur son ventre ballonné. Georges était bien entendu K-O. Zenps s’empara des clefs, ouvrit la porte puis nous commanda :
- Partez avec Maître Oto-Mustam, je vous rejoins le temps de libérer les Résistants.
Nous partîmes en direction du cimetière.

---------------------------------------------
Changement de personnage : Sopirin
---------------------------------------------


« Alors, cette caisse là, celle-ci là-bas et celle-là ici… En ce qui concerne celle tout là-bas… »
Un Xelor sonna quinze heures. Je me lamentai :
- Mais je n’aurai donc jamais fini de classer ces foutues boîtes ?!

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Changement de personnage : Varagone (garder en tête que Vara parle à la 3ème personne)
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------


« Oh ! Joli Moskito ! Varagone vouloir le manger !
Varagone courut après joli Moskito pendant un bout de temps. Une voix affreuse retentit jusqu’à Varagone : « Seize heures ! »

--------------------------------------------
Changement de personnage : Lastiko
--------------------------------------------


- Que faire ? Je m’ennuis…
J’entendis Sopirin :
- Lasti tu es là ?
- Oui, que puis-je ?
- T’es peu être un spectre mais ça te dérangerai de m’aider ?
- Oui beaucoup.
Le Xelor cria : « Dix-sept heures ! »

----------------------------------------------------
Changement de personnage : Zenps-Xelood
----------------------------------------------------


Je libérai tous les résistants à grande vitesse. Nous courûmes en dehors de la milice… Mais les Renégats nous attendaient. Je sortis mon arc et me mis en garde et mes hommes firent de même. Le combat commença. Je reculai rapidement et tirai en continu des flèches harcelantes. Les résistants se défendaient biens, un coup d’épée par là, un coup de hache par ici. Ce fut vite expédié. Nous nous précipitâmes vers les portes de la cité. J’aperçus Drannoc derrière nous le Sceau levé dans sa main osseuse. Je criai à mes hommes :
« COURREZ ! »
Je sentis un flash, un éclair vert me frappa. Je tombai raide, mort sur le sol.

----------------------------------------------------
Changement de personnage : The-Alexiboss
----------------------------------------------------


« Vite pas de temps à perdre, il faut retourner dans la grande plaine »
Nous nous arrêtâmes brusquement. Quelque chose fonçait vers nous, tellement vite que les arbres étaient balayés. J’avais trop peur pour bouger, je pense qu’eux aussi. Je fermai les yeux mais… Plus aucun bruit. Mizouu rassura :
- Regardez ! Le Prespic de Linkef !
La créature parlait vite :
- Il faut ! Rentrer ! Une heure avant ! La bataille !
- Attendez-nous ! cria une voix.
Les Résistants de Brakmar approchaient. Une fois arrivé, le plus haut gradé fit son rapport à Oto-Mustam :
- Nous sommes un millier à nous être échappés, tous dispersés, nous avons comme point de rendez-vous la Montagne des Koalaks.
- Où est le Commandant Zenps-Xelood ?
- Mort Général.
Mustam se tut puis déclara :
- Paix à son âme. Dépêchons ! En route pour le point de rendez-vous.
Le Prespic répéta :
- Il faut ! Rentrer ! Une heure avant ! La bataille ! Dans la ! Grande plaine !
Oto-Mustam se retourna vers l’animal :
- J’ai donné l’ordre de se rendre au point de rendez-vous ! Nous nous rendrons au point de rendez-vous ! Ce n’est qu’ensuite que nous nous lancerons dans la bataille.
- Mais nous n’y arriverons jamais avant une heure ! résonna Mizouu.
- Avec un peu de chance, nous arriverons avant qu’ils ne soient tous morts, reprit Oto.
« En route ! »

-------------------------------------------
Changement de personnage : Linkef
-------------------------------------------


« Dix-huit heures ! Le soleil se couche. »
Arnold vint me chercher et me dit :
- L’heure approche.
- Oui… Combien de temps ?
- Je dirai le temps de se rendre à Astrub en Dragodinde. Suivez-moi, vous mènerez la bataille aérienne.
Il me conduisit devant Crocabulia ; ensuite mon ami m’expliqua :
- Crocabulia a accepté d’être monté par vous.
J’hochai la tête et grimpai rapidement sur le dos du dragon. Je me rangeai devant les autres pilotes, à mes côtés Sopirin. Les cavaliers, les guerriers, archers, tous, tous étaient présents. Tous attendaient. Je vis Varagone, meneur des guerriers et Lastiko celui des cavaliers. Alex et Mizouu n’était toujours pas revenus. J’entrevus à l’horizon, les silhouettes d’une immense armée. Chewie arrivait en courant vers moi et alerta :
- L’ennemi arrive.
Je laissai échapper désespérément :
- Seigneur, faîtes qu’ils arrivent à temps…
Les ombres approchaient, on pouvait distinguer les bworks, les trools, les dragoeufs, les nombreux renégats de Brakmar. Au ciel, des nombreux dragoeufs volants chevauchés par les disciples sorciers d’Yrrah. Cette armée comblait l’horizon… Je ne vous cache pas que le peur m’envahissait. Je pris le Trèfle des Quatre Saisons et le levai haut. Un petit scintillement en jaillit éclairant légèrement la plaine. Tout le monde sentit alors un combat entre le Trèfle et le Sceau. Ombre et Lumière : un combat sans fin depuis la Création. Nous commençâmes à avancer vers l’ennemi, tous silencieux, le regard vague comme si on affrontait la mort elle-même. Je murmurai à Crocabulia :
- On peut s’envoler.
Il rugit de toutes ses forces. On entendit son cri dans tout le Monde des douze. Ce cri… Oui ce cri… Ranima l’âme des soldats. Leurs cris de guerres résonnèrent dans ma tête. C’est à ce moment là, que je compris que tous se battraient jusqu’au bout. Tous les dragonnets s’envolèrent et me suivaient. J’entendis Arnold :
« Stop ! Attendez mon signal ! »
Notre armée s’arrêta mais fixait toujours l’adversaire.
« Guerriers, cavaliers ! Sortez les armes ! »
Ils dégainèrent leurs épées sur le champ.
« Archers ! Bandez vos arcs »
Les archers composés de beaucoup de crâs bandèrent leur arc et visaient l’ennemi.
« Attention… Chargez ! »
Les flèches furent propulsées dans les cieux et touchaient les combattants ennemis qui tombaient alors à terre. Les deux armées se rapprochaient rapidement. Les lames des épées s’entrechoquaient. Moi, je volais sur le dos de Crocabulia qui désintégrait tous les dragoeufs volants de ses flammes destructrices. Sopirin me suivait de près en assommant quelques renégats qui chevauchaient ces autres dragons à l’aide son marteau. Je vis en bas Varagone hacher menu les bworks. Malgré cela, je vis nombre des nôtres mourir, écrasés pas un trool, transpercés par une flèche même décapité sauvagement à coups d’épée. Les hurlements de douleur triomphaient. Lastiko luttait contre Yrrah dans un combat acharné. Soudain, je vis un dragoeuf fonçait sur moi. J’esquivai de justesse puis frappai rageusement le ventre de l’immonde bestiole. Celle-ci lâcha le brakmarien qui était dessus et tomba sur le dragonnet de Sopi. Ce lâche égorgea mon ami Osamodas qui ne se rendit compte de rien. Sopirin s’écrasa sur le champ de bataille, mort… Le guerrier voulut prendre le contrôle du dragonnet mais celui-ci disparu à la mort de son maître. Je vis le brakmarien tombé et s’empaler sur une épée. Je continuai de frapper les ennemis qui passaient à côté de moi. Je m’aperçus désolé que tous mes alliés pilotes avaient été tués. Les dragoeufs encerclaient Crocabulia, ils s’acharnaient sur celui qui avait été comme un père. Drannoc lança un puissant éclair sur le gigantesque dragon. Aussi résistant que soit Crocabulia, il ne put continuer à combattre, je sentis le battement de ses ailes diminués. Nous finîmes par nous écrasés. Les bworks frappèrent Crocabulia avec leur épée, il rendit l’âme après ces coups atroces. Je me relevai blessé de cette chute. Chewie me rejoignit, nous combattîmes ensemble pendant un moment. Nos effectifs diminuaient dangereusement. J’hurlai à Chewie :
« Attention ! »
Il se retourna ; un trool fonçait sur lui. Le puissant Sadida n’eut pas le temps se préparer, le trool lui défonça le crâne d’un coup de poing. Chewie vacilla dans les airs pour se fracasser au sol plusieurs mètres plus loin. Je courus vers lui. Il était en sang, je le secouai :
- Chewie ! Chewie ! Pense à ton fils !
Je n’entendais plus battre son pouls. Les corps de mes alliés tombaient autour de moi. Je partis aider Lastiko qui était en mauvaise posture. Quand il me vit, il cria :
- Ne t’occupe pas de moi, regroupe tout le monde !
Je cherchai Arnold mais… Aucun signe de lui. Je sonnai le regroupement moi-même. J’entendis Lastiko :
- Tu devrais être mort Yrrah…
Il sortit une pièce et rappela au sorcier :
- Pile tu meurs ou Face je pars et je ne reviendrai pas.
L’Ecaflip lança la pièce en l’air. Yrrah marmonna une formule magique et pointa son bâton d’Adoy sur son rival. Le spectre était aspiré par une puissance glacée. Je le vis me regarder en signe d’adieu. Yrrah rit fier de s’être débarrassé de celui qui l’avait auparavant vaincu… La pièce retomba… Pile… Le sorcier hurla puis implosa. Tous mes hommes s’étaient réunis, Varagone ne vint pas. Amayiro, chef de la milice de Bonta me rejoignit avec les siens. Je l’interrogeai :
- Où est Varagone ?!
- Le jeune Sram a été démembré par les trools
Alors ? Tous mes amis ici étaient morts ? Nous n’étions plus très nombreux et nous fûmes très rapidement encerclés. Drannoc sortit d’entre deux trools et nous proposa :
- Rendez-vous et je vous promets une mort rapide à tous.
Au moment le plus désespéré, nous entendîmes des cris de guerre. Ennemis comme alliés se retournèrent pour voir l’armée de Brakmar charger accompagné des chafers. Nous nous dispersâmes. La bataille reprenait de plus belle. Je me regroupai avec Mizouu, Alex et un chef chafer. Le squelette me salua :
- Je suis rrravi de vous rrevoirrr Linkef.
- C’est donc vous ?
Il acquiesça en même temps de planter un bwork avec son sabre. On reprenait l’avantage. Les chafers prenaient de cours les bworks qui commençaient à battre en retraite. Oto-Mustam menait ses hommes contre tous les renégats. Mais Drannoc fit usage du Sceau. Il en sortit une vague d’énergie dévastatrice qui balayait les nôtres comme les siens. J’hurlai :
- ELOIGNEZ-VOUS !
Je pris le Trèfle dans ma main et me précipitai face à cette vague. Le Trèfle s’illumina et une deuxième vague apparut pour contrer celle de Drannoc. Quand elles s’entrechoquèrent, une énorme explosion submergea toute la plaine...
J’étais étendu par terre, grièvement blessé, je ne pouvais plus bouger ; juste regarder un peu autour de moi et voir tous ces corps. Peu avaient survécus, un grand nombre était mort. J’aperçus deux silhouettes debout. Je fermai les yeux, je n’en avais plus la force. J’entendis :
- Il est encore en vie…
Je sentis une épée me trancher dans le torse. Ma respiration se coupa…

____________________________________________

« Papy ? Papy ? Pourquoi tu t’arrêtes de raconter ? »
Mon vieux Papy Sadida me répondit :
- Pour faire simple… Le témoin de cette scène n’en a pas écrit plus…
- Mais Linkef, il est toujours en vie ?
- On ne sait pas : certains disent qu’il est mort, d’autres disent qu’il attend le bon moment pour revenir vaincre Drannoc.
- Et les autres Elus ?
- Hum… Le bâton où a été enfermé Lastiko n’a jamais été retrouvé. On dit que Varagone serait toujours en vie malgré la perte de ses bras. On ne sait rien sur Mizouu et Alexiboss, me répondit Papy.
- Mais alors les Elus, ils ont perdu ? Parce que Drannoc est devenu Empereur du Monde des Douze, il nous terrorise depuis.
- Oui et non, les Elus ont disparus mais Drannoc suite à la destruction du Trèfle lors de l’explosion, a perdu une partie de son immortalité mais il reste tout de même très puissant et difficile à tuer, m’expliqua-t-il.
- Qui viendra vaincre Drannoc alors ?
- Cela personne ne le sait mais laisse-moi te raconter la légende de « La Terre Promise », une prophétie oubliée...


Fin (ou pas)


Dernière édition par Linkef le Mer 21 Avr - 19:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shynies
Masseur kynésithérapeute du Tanukouï San
avatar

Messages : 553
Date d'inscription : 04/11/2009
Age : 20
Localisation : %pos% >< Bouches du rhône près du gard ! :D

MessageSujet: Re: Les aventures de Linkef !   Mer 21 Avr - 17:16

Il ya une faute de ... ^^'

BIEN BIEN, mais sa finis en boucherie je meurs moi ?

*il n'attendis pas la réponse et s'écroula au sol, inerte*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linkef
Créateur de camps de vacances pour Dragons cochons esseulés
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 19/04/2009
Localisation : A l'aube du premier jour.

MessageSujet: Re: Les aventures de Linkef !   Mer 21 Avr - 17:25

Une faute où ?!

Eh... Si j'ai fini en "boucherie" c'est pas pas pour rien mais chuuuut c'est un secret.
Es-tu mort ou ne l'es-tu pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linkef
Créateur de camps de vacances pour Dragons cochons esseulés
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 19/04/2009
Localisation : A l'aube du premier jour.

MessageSujet: Re: Les aventures de Linkef !   Mar 6 Juil - 11:31

Des réponses avec...
La suite !
Accrochez-vous bien, lors de l'écriture de cette partie, j'étais dans une dépression total (certains savent pourquoi).

Bonne lecture à ceux qui liront.



Les Quatre-vingts Jours



Quatre-vingt jours… Quatre vingt jours durant lesquels le Monde des Douze fut submergé par une force bien étrange.



Le tonnerre grondait et les nuages plus noirs que le néant emplissaient le ciel depuis maintenant une semaine. La pluie ne cessait plus. Je me souviens quand les contrées devinrent désertes, quand les Tours jumelles des deux cités s’écroulèrent… Je me souviens des morts, des cris. Je me souviens du désastreux incendie qui ravagea la Forêt Maléfique. Je me souviens du séisme qui brisa la montagne des Koalaks. Oui je me souviens bien, tout les habitants de ce monde le virent, cette montagne si imposante, si grande ! Si résistante ! Se briser en deux… Et s’écrouler sur les Plaines de Cania. Toutes ces catastrophes… Ces catastrophes se produisirent à quelques minutes d’intervalle ! Tout s’est déroulé si vite…

Je me souviens quand...

Je me trouvai dans un château effondré, en ruine. J’avais beau balayé la pièce du regard, je ne comprenais pas. Que faisais-je ici ? Pire ! Comment avais-je atterris en cette demeure ? Je découvrais les lieux, pas grand-chose à part des débris, des statues, des colonnes brisées ainsi que des meubles sans dessus-dessous. J’entrai dans la salle de séjour où je fis une rencontre qui réchauffa mon âme. Une jeune femme, assise sur l’unique chaise meublant la salle. Elle attendait… Je m’avançai et voulus prendre la parole mais je fus trop long à la détente. Elle se leva et me tendit une lettre, et me parla de sa douce voix :

- Cette lettre est de la plus haute importance. Garde-la auprès de toi. Elle t’indiquera le chemin à suivre… Nous nous reverrons un jour peut-être.

Elle sourit et disparut.

Je n’y compris absolument rien. Je n’eus le temps de respirer que je vis maintenant devant moi une petite cabane. Avec un temps pareil je risquais d’attraper la mort. J’hésitais longuement à entrer quand soudain un vent de tempête souffla brusquement, je faillis m’envoler. Je me ruai sur la porte pour l’ouvrir et me précipitai à l’intérieur. Aussi sombre qu’était la petite pièce, je n’aperçus aucun signe de vie quel qu’il soit. Le mobilier était convenable. Je décidai donc d’y rester le plus longtemps possible. La chance tourna au milieu de la nuit du moins elle fut riche en instruction même si je m’en serais largement passé. Une voix résonna dans toute la maison :

- Crois-tu vraiment que ce soit aussi facile ?

Je me réveillai en sursaut, cherchant une silhouette dans les moindres recoins. Elle se fit entendre une nouvelle fois :

- Ne cherche pas à nier la vérité !
- Que-quelle vérité ? bégayai-je.
- Ne te souviens-tu donc point de ce qu’il c’est passé ?
- Les Tours ? La montagne ? interrogeai-je.


- NON ! Tu t’es réveillé, il n’y a seulement une semaine mais voilà un an…
- La guerre de la Grande Plaine… interrompis-je. Pourquoi me parler de cette bataille ?! Nous avons échoué !
- Ah ! Ah ! Ah ! Regarde-toi enfin essaye, rit la voix.

Je m’exécutais aussitôt. Je fus pris d’une sueur froide. Je ne me vis pas ! Je devenais fou ! Pourtant… tout autour de moi… Je voyais… Je pouvais voir, parler ! Mes sens étaient aiguisés au plus haut point.

- Vois-tu ? Linkef… Tu es mort, me dit radicalement la voix. Tu n’es qu’un fantôme…
- Ce n’est pas possible ! J’ai…
- Tu as parlé à une jeune femme, oui, morte elle aussi. Tu as mis du temps à venir ici n’est-ce pas ? Non bien sûr que non, quelle sottise ! Les morts ne se déplacent pas, ils apparaissent, parfois à des kilomètres de l’endroit d’où ils se trouvaient avant.

Des milliers de questions m’envahissaient en quelques secondes. Je n’en choisis qu’une :

- Et que suis-je sensé faire ?

Un vieux Sadida sortit de l’ombre. Il s’assit à côté de moi et m’expliqua :

- J’ai raconté ton histoire à mon petit-fils, Alex. Un matin des soldats à la solde de Drannoc vinrent pour recruter, ou plutôt obliger Alex de rejoindre l’armée de ton ennemi. Ils m’enlevèrent avec lui et tuèrent sans scrupule ma fille…

Il marqua une pause les larmes aux yeux puis reprit :

- Je fus envoyé aux cuisines, et vu mon talent de fin cuisinier, je fus vite châtier. On me tortura jusqu’à la mort…
- Et pourquoi me raconter ça ?! A moi ?!

Il me montra du regard la lettre. Je l’ouvris et lus :

1. « Nom : Linkef »
2. « Statut : Décédé »
3. « Mission : Veiller sur le fils de Chewie »

Le vieux Sadida me regardait de son regard fatigué. Je lui demandai :

- Alex est le fils de Chewie ?

Il acquiesça et poursuivit son long récit :

- Les Quatre-vingts Jours ont commencé, ils sont associés à la légende de La Terre Promise. Retrouve mon petit-fils et aide-le à accomplir la prophétie. Les Quatre-vingts Jours ne sont qu’un compte à rebours, à sa fin… Ce monde n’existera plus.

Il se leva, fouilla dans une étagère, puis en sortit un parchemin :



- Ce parchemin conte la Légende de La Terre Promise, examine-le attentivement. Il représente ton seul moyen de te guider dans ta quête.

D’un dernier souffle glacial, le vieux Sadida articula :

- Les morts qui n’ont pas reçu de mission se doivent de rejoindre leur Dieu. Je m’en vais vers Sadida. Adieu Linkef…

Je murmurai, serrant fort le parchemin dans mes mains :

- Adieu…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xxsadialex
Rouleur de clope attitré du Koulosse
avatar

Messages : 970
Date d'inscription : 07/04/2009
Age : 22
Localisation : Dans Ton Cul (alias DTC)

MessageSujet: Re: Les aventures de Linkef !   Mer 7 Juil - 14:08

Yeah !! Excellent, j'suis dedans !!

Bon, plus sérieusement, c'était sympa, même si je m'attendais à voir la suite, 'm'enfin, on peut pas tout avoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lvl-up.forumactif.com
Linkef
Créateur de camps de vacances pour Dragons cochons esseulés
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 19/04/2009
Localisation : A l'aube du premier jour.

MessageSujet: Re: Les aventures de Linkef !   Mer 7 Juil - 14:47

Bah c'est la suite, enfin plutôt une petite introduction Very Happy
J'essaye de continuer dès que je peux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les aventures de Linkef !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les aventures de Linkef !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» LES AVENTURES DE JACK BURTON...(N2TOYS) 2002
» [BD] Les aventures palpitantes de Skalf le Gnoblar (blabla)
» [ Roman maritime ] Les aventures de Jack Aubrey, Patrick O'Brian
» [D&D4] Les aventures du Meujeu Yannosh
» Les aventures de kem'tan !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilde Level Up :: Présentation :: Présentez vous-
Sauter vers: